s Fiches individuelles
s
Page 107 de 128
VIE LOCALE Chiré Les Bois

Date et lieu :1757 à Chiré-en-Montreuil (86190), FRANCE
Notes :geneablogique.blogspot.fr/2013/01/cantique-nouveau-de-la-mort.html
Relevé par Fred Coussay.
----
Cantique nouveau de
la mort sur un air nouveau
la la la la la lententement
-----
Nous passons comme une
ombre naine
Nous naissons que pour mourir
quand la mort doit elle venir bis
l’heure est incertaine
----
La mort à tout âge est à craindre
chaque pas conduit au tombeau
tous nos jours ne sont qu’un bis
flambeau
qu’un souffle peut éteindre
----
je vois un torrent en furie
disparaitre après un instant
hélas aussi rapidement bis
s’écoule notre vie
---
Dans nos jardins la fleur nouvelle
... ne dure qu’un matin
tel est mortel notre destin bis
nous passerons comme elle
----
la mort doit tout réduire
en poudre
vous ... superbes guerriers
n’espérez pas que vos lauriers bis
vous sauvent de la foudre
----
vous qu’on adore sur la terre
vous ... vaines beautés
vous avez la fragilité bis
comme l’éclat du verre
---
a quoy sert cet attache extrème
aux biens à lhonneur aux
plaisirs
hélas tous ce qui doit finir bis
mérite il qu’on laime
---
que la mort doit être funeste
que ce passage est important
c’est ce sseul et fatal instant bis
qui décide du reste
-----
he puisquicy tout m’abandonne
Anges ne mabandonnez pas
c’est du dernier de ces combats bis
que dépend ma courronne
---
he vous o vierge Debonnaire
venez ranimer mon ardeur
je suis un perfide pêcheur bis
et vous êtes ma mère
---
Si jay mérité vos vangances
grand dieu regardé votre fils
il na pour moy offrir le prix bis
de toutes ses souffrances
---
C’est luy qui bannis nos allarme
dans ce redoutable momet
quand on peu mourir en laimant
que la mort a de charmes

Ainsi soit-il

Transcription Lulu Sorcière
VIE LOCALE Chouppes

Curiosités : Météo
1709 Hiver
Date et lieu :1709 à Chouppes (86110), FRANCE
VIE LOCALE Chouppes

Curiosités : Z- A transcrire.
vie locale
Travaux
Date et lieu :1715 à Chouppes (86110), FRANCE
Notes :BMS/1704/1716/P92
VIE LOCALE Chouppes

Curiosités : Météo
1764 Hiver
Date et lieu :1764 à Chouppes (86110), FRANCE
VIE LOCALE Cissé

Curiosité : Peste
Date et lieu :1631 à Cissé (86170), FRANCE
VIE LOCALE Civaux

Curiosités : Météo
1785 Hiver
Date et lieu :1785 à Civaux (86320), FRANCE
Notes :Civaux 1785 BMS 1783-1791 page 24

Le 13 Mars qui était un samedy il tomba un très grande
quantité de neige qu’il y en avait de treize pied
de hauteur en plusieurs endroits et ... trouva en plusieurs
paroisses mainte et mainte personne detouffées sous la
neige en autre un jeune couple près de chauvigny qui
revenait du marché.
VIE LOCALE Civray

Madame
Curiosités : vie locale
Météo
1777 Presse
1777 Ouragan
Date et lieu :1777 à Charroux (86250), FRANCE
Notes :De Sivrai, 5 Juillet.
Vous êtes sans doute déjà informé, M., de l’ouragan terrible qui vient de tout dévaster dans ce canton. Il a enlevé les espérances non seulement de la récolte prochaine, mais de celles qui l’auroient suivie pendant plusieurs années. Il s’est fait retentir le 3 de ce mois à 6 heures du soir. Le vent étoit sud ouest, le ciel étoit serein ; tout d’un coup il s’est couvert de nuages ; le tonerre s’est fait entendre ; le vent, toujours dans la même direction, s’est accru & a souflé avec tant de violence, qu’il a dans un clin d’œil, renversé tout ce qui s’est trouvé dans son passage. Il sembloit qu’une main invisible déracinoit nos arbres avec la même facilité que des enfans font tomber des rangs de cartes plantés pour leur amusement. Le produit le plus considérable de ce canton étoit en châtaigniers & en noyers. Il n’en est pas resté un seul sur pied dans un espace dont on ignore encore la longueur, mais qui a plus de deux lieues de largeur. Notre Ville, nos métairies se sont malheureusement trouvées dans cette direction. On ne peut voir la campagne sans être atendri. Les maisons sur lesquelles il ne reste que quelques chevrons, ont l’air d’avoir été incendiées. Des arbres qui existoient depuis un siecle, d’autres qui nous donnoient les plus belles espérances pour l’avenir, tous ont les racines hors de terre. Les chemins en sont tellement jonchés & embarassés qu’il est impossible de s’y frayer un passage. Il faut y faire le même ouvrage que si on vouloit traverser une Forêt. Les foins étoient prêts à être serrés ; le vent les a dispersés ; il a renversé plusieurs châretes chargées, dans la riviere, avec les bœufs qui y étoient atrachés ; des hommes ont été portés avec violence contre des arbres, qui ont été écrasés avec eux. On a vu des pieces de toiles enlevées des blanchisseries à des distances considérables & voltiger dans les airs. La pluie & la grêle on couché tous les blés ; & comme la première continue encore, il est à craindre qu’ils ne se relevent pas & qu’ils pourissent avant d’être mûrs. La Ville ne présente pas un aspect moins atendrissant. Les maisons sont découvertes, les meubles sont trempés d’eau, les lits qui en sont imbibés n’ont pu encore être d’aucun usage. Les cheminées ont été renversées sur les maisons voisines & les ont écrasées en partie. En un mot, tout est éfrayant & inspire la plus grande désolation. Comment faire pour réparer nos habitations ? comment faire pour subsister ? comment faire pour se dédomager des pertes considérables que nous cause pour toujours l’enlèvement de nos arbres fruitiers, qui, chaque année, étoient notre principale ressource & celle de nos malheureux paysans, si la bienfaisance du Gouvernement ne vient pas à notre secours, en nous déchargeant pendant quelques années du paiement de toute imposition. Je perds dans une seule métairie plus de cent pieds de grôs châtaigniers & cinquante noyers superbes. J’ai été aussi malheureux ailleurs, & mille autres sont dans le même cas. Il est des particuliers dont les futaies ont été aussi renversées entièrement ; les chênes isolés n’ont cependant pas autant soufert que les noyers, les châtaigniers & autres arbres fruitiers dont les racines étoient moins atachées à la terre. Les fermiers & les propriétaires sont également à plaindre. Il est difficile que les uns & les autres puissent rien payer, puisqu’ils ne recueilleront rien ; mais le malheurs des fermiers n’est que momentané, & celui des propriétaires durera long-temps. La confiance en la bienfaisance du Gouvernement fait la ressource relative des uns & des autres.

Cet article est suivi, page 114, d’autres sur le même sujet, à Vareilles-Sommieres, oú le château a subi des dégâts, à la Bonardelière, près de Civray, à Chauvigny et à Villefagnan en Charente.

Le Rédac-Chef des Affiches conclu par (p. 115) :
Nous bornons là les détails que nous avons reçu sur ce malheureux moment, oú peut-être plus de quarante paroisses du haut Poiton ont été dévastées. On voit que ces détails se ressemblent & se confirment mutuélement. Les paroisses qu’on nous a nommées, indépendament de celles déjà connues par ces détails, sont Airoux, (entr’autres, le fief de la Lande,) Brion, Bonne, Champniers, Diennay, Gizais, Gençaix, la Ferriere-en-Gençais, Fleuré, Jardres, Lavoux, St Julien, St Laurent de Jourdes, St Pierre d’Exideuil, (principalement le village du Breuil,) St Macoux, St Saviol, Liniers, l’Hommaisé, Savigny-Levécaut, St Secondin, Mortemé, St Maurice, Verrieres, Vernon, Voulesme, St Godent, Romagne, &c. Nous nommerions les autres, si on nous les avoit indidées. MM. les Officiers de l’Election de Poitiers sont actuellement occupés à examiner ce désastre & à en dresser les procès verbaux pour justifier les requêtes adressées, de toute cette contrée, à M. l’Intendant, des dispositions duquel on est bien sûr pour tâcher d’y apporter tous les adoucissement qui pouront dépendre de lui

ADP - n 28-29 du 17/07/1777, p. 113
relevé par Alain Texier GE86
VIE LOCALE Claunay-En-Loudun

Curiosités : Hiver
Météo
Date et lieu :janvier 1709 à La Roche-Rigault (86200), FRANCE
Notes :BMS 1703-1712
Le six janvier 1709, il fit si grand froid que le vin gela dans le calice quelque feu quon
mit sur lautel. Et dura la violence du froid sans discontinuer deux mois. Les fromens furent
gastez de la gelée sans espérance de récolte. Les vignes de même. Les noiers amandiers sechèrent
de froid. il falut semer du bled vieu pour lannée 1710. Léglize gémit pour appaiser la colère de Dieu.
VIE LOCALE Couhé

Curiosités : vie locale
Pâques
Date et lieu :1748 à Couhé (86700), FRANCE
Notes :ADV Couhé 1672-1674 page 16 .
Liste de ceux qui ont fait leurs pâques.
VIE LOCALE Couhé 02

Curiosité : vie locale
Date et lieu :1691 à Couhé (86700), FRANCE
Notes :ADV Couhé BMS 1672-1674 page 44
Vie Locale. Fagots.
VIE LOCALE Coussay-Les-Bois

Curiosités : Météo
1709 Hiver
Date et lieu :1709 à Chouppes (86110), FRANCE
VIE LOCALE Craon

Curiosité : Peste
Date et lieu :septembre 1631 à Saint-Jean-de-Sauves (86330), FRANCE
Page 107 de 128
Page créée par Ancestrologie / CreationWeb le 29/04/2015 23:43:20