s Fiches individuelles
s
Page 48 de 128
GAUTIER Marie

Curiosité : Z-Dossier-Nieuil-01
Date et lieu :5 décembre 1655 à Nieuil-l’Espoir (86340), FRANCE
Notes :L’acte : "ce jourdhuy huictiesme de decembre mil six cent
"cinq(an)te cinq Marie fille de Marie GUIOT cujus pater
"est incognitus aagee de six ans et demy ou en(viro)n
"toujours nourrit au village de la Vayolle de cette
"parrosse de Nieuil par Jean GAULTIER et Catherine
"MARTRON a esté baptisee p(ar) moy p(rê)tre soubsigne
"en leglise dud(it) Nieuil son parain est Jean
"MARTRON et sa maraine est Marie GAUTIER
"tous de cette p(a)roisse lesq(ue)ls ont declare ne scavoir
" de se enquis baptisee p(ar) moy

----------
Source : BMS Nieuil--1637-1673-vue 43
----------
Relevés GE86
GAUTIER René

Date et lieu : à Les Trois-Moutiers (86120), FRANCE
Union 1 :MAGÉ Marie(1713)
Notes :Baptême aux Trois-Moutiers (St Hilaire), le 18/08/1713, de Perrine et Jeanne Gautier, filles jumelles de René et de Marie Magé (BMS - 1710-1721, p. 43).
GAUTIER Urbain

Curiosité : Concubinage
Date et lieu :21 mai 1724 à Arçay (86200), FRANCE
Notes :Le dimanche 21 mai 1724 avec la commission de
Monseigneur de Poitiers Mr Gould assisté de Mr Missé chantre
et chanoine de St pierre de Thouars, et ledit sieur Gould abbé
de St Laon dudit Thouars est venu faire faire amende honorable
dans l’église d’Arçay du scandale d’un concubinage public et qui
a continué pendant 4 ans à Lassay paroisse de St Pierre du
Martray de Loudun par le nommé Urbain Gautier originaire de
cette paroisse
Arçay, bms 1713-1732 p 62/106 droite
GAUVIN Jean

Curiosité : Noyade
Date et lieu :11 janvier 1631 à Les Ormes (86220), FRANCE
Notes :ADV/POISAY-LE-JOLI/S/1631.1673/P1
+ 11.01.1631 Poizay-le-joli Jean Gauvin noyé page 1
GAYRAUD Magdeleine

Curiosités : Grossesse multiple
Jumeaux
Date et lieu :20 février 1726 à Jazeneuil (86600), FRANCE
Union 1 :MERRIGON Jean 
Notes :Le 20.02.1726 à Jazeneuil, naissance de François et Louis, fils illégitimes, "procréés de la chair de Jean MERIGEON (?) et de Magdeleine GAYRAUD.
" Morts et enterrés tous deux environ 15 jours l’un de l’autre dans cette paroisse."
BMS 1723-1735 page 21.
GEORGES Marie

Curiosités : Grossesse multiple
Jumeaux
Date et lieu :10 juillet 1776 à Luchapt (86430), FRANCE
Union 1 :BON François(1776)
Notes :Baptême à Luchapt de Marie et Renée BON, filles de François BON domestique à Villechampagne et de Marie GEORGES son épouse.

BMS 1770-1779 page 33 en bas à gauche.

GERMIN Jean

Curiosité : Incendie
Date et lieu : à Gourgé (79200), FRANCE
Notes :
Officialis pictaniensis omnibus rectoribus Vicariis & proesbiteris nobis
subditis salutem in domino
Nous Vous mendons de bien et diligemment admoncher de notre part et
autorité sous peine d’excommunication par trois dimanches consécutifs et
prones de vos messes paroissialles comme (par) les présantes veut
lordonnance sou signé l’intendant général du duché pairie de la (?) de
partenay du vingt huit juillet (?) nous admonestons a la requette &
supplication de Joseph Billerot & Jean germin laboureurs complaignants a
Dieu & a notre mere Sainte Eglise tous ceux & celles qui scavent & ont
connaissance que les dits complaignants sont fermiers d’une métairie
située au village de belle bouche en la paroisse de gourgé de laquelle
depend entrautre une piece de terre contenant six à sept septrié ou
environ appellée le garnd party des arieres dans lequel certains quidant
ou quidantes mal intentionnés auraient au mois de mars dernier commis
une jusandie y ayant mis le feu qui non seulement aurait brulé les hayes
qui sont autour de la dite pièce de terre mais encore plusieurs arbres
ce qui cause un préjudice considérable aux dits complaignants &
generallement qui des faits ci dessus (Cir...) tenues et dependances ont
veu sceu comme entendu ouidire ou aperceu (?) choses soit pour y avoir
estés presant, participans consentans donné conseil presté faveur aide
ou autrement ils ayent quant aux uns a aller a (?) et quant aux autres a
satisfaction par soy ou par autruy dans six jours au plus tard apres la
troisieme publication des presantes aux publicateurs dicelles autrement
nous userons a lencontre deux des censures eclesisatiques & de la peine
d’excommunication,
Datum pietanii die nova mousis augusti anno domini millesimo
septingentisimo trigesuni primo

-----
Source : GOURGE - 1731-1740 - vue 38, 39 & 53

Relevés GE86
GERVAIS Marguerite, victime

Curiosité : Noyade
Date et lieu :30 mars 1751 à Latillé (86190), FRANCE
Notes :Femme retrouvée noyée le 29 près du moulin de ?
Vue par les officiers munie d’un chapelet et en présence d’un grand nombre de personnes nous ayant dit être de la paroisse de Chouppe
En marge reconnue le 22 avril comme la femme de Louis Bessonnet.
-------
ADV Latillé BMS 1750/1762 page 13
---------
Relevés GE86
GESRON Louis

Curiosité : Centenaire
Date et lieu :17 octobre 1746 à Champniers (86400), FRANCE
Notes :- Louis GESRON, inhumé à Champniers le 17 octobre 1746 à 107 ans (v.60/81).

Relevé par Sébastien Pissard GE86
GIGON Jean
( Cultivateur)

Curiosité : Enfant Exposé Découvreur
Date et lieu :9 juin 1814 à Angliers (86330), FRANCE
Notes :Trésor d’archives; Il s’agit de l’écrit laissé par celui qui abandonne. On peut à loisir disserter sur l’écriture aisée, l’orthographe très correcte.
Une main de sage-femme ?

messieurs de l’administration chargés de cet enfant
sont priés de le faire enregistrer sous le nom
d’AMINTHE DU BEAU JOUR, elle n’est point baptisée
elle a seulement reçu l’eau -

Elle a seulement reçu l’eau, un geste de sage-femme ?
Le style du texte.
Souvenez-vous cette prose mi-autoritaire mi-reconnaissante, nous l’avions déjà presque mot à mot pour Zéphirine.
Hélas, impossible d’en comparer les écritures, le précédent nous manque.
Marguerite et Zéphirine seraient-elles soeurs, cousines, venues au monde des mêmes mains ?
Le choix des noms et prénoms, la qualité du linge, incitent à évoquer une parenté au moins une solidarité voire une complicité selon un contexte que nous ne connaîtrons jamais.
Augustine, Zéphirine, Marguerite, qui tient l’anse du panier et fait le chemin vers Angliers ?

Le neuf du mois de juin mil huit cent quatorze par
devant nous maire de la commune d’Angliers faisant
les fonctions d’officier civil sur les quatre heures
du matin est comparu Jean GIGON cultivateur agé
d’environ trente ans demeurant au bourg d’Angliers
accompagné de Louis Richard CORDIER agé d’environ
cinquante ans et de Louis NAUDEAU l’ainé cultivateur
agé de soixante ans tous les deux ses voisins les
quels nous ont déclaré que lui Jean GIGON ayant
entendu vers les minuit frapper à sa porte et
ayant été pour ouvrir n’a trouvé personne ; ayant
aperçu à sa porte un enfant exposé, a été de
suite frapper à la porte des susdits Louis RICHARD et
Louis NAUDEAU qui sont venus avec lui faire l’enlèvement
du dit enfant ; d’après laquelle déclaration
moi maire susdit et accompagné des dits témoins
me suis transporté de suite au lieu désigné, me suis
fait représenter le dit enfant dont examen ayant
été fait il a été reconnu être du sexe féminin
qui a paru être né depuis peu, emmailloté d’un
oreiller de plume couvert d’une toile demi
usée, de deux langes d’étamine grise, de deux
drapeaux de grosse toile, d’une chemise, d’une
brassière de serge de coton, d’un bonnet
de soie rayée avec un écrit contenant ces termes :
messieurs de l’administration chargés de cet enfant
sont priés de le faire enregistrer sous le nom
d’AMINTHE DU BEAUJOUR, elle n’est point baptisée
elle a seulement reçu l’eau - Ce sont là tous les
objets qu’on a trouvé sur l’enfant dans un panier
d’osier ; sommés les dits témoins s’ils n’avaient aucune
connaissance de l’exposition de cet enfat, ont dit
n’en avoir aucune, ensuite l’avons remis à Marguerite
MAUPION femme POTTIER nourrice pour lui donner
les soins nécessaires moyennant la rétribution attendue
par le gouvernement et avons inscrit l’enfant
sous les nom et prénom de Marguerite AMINTHE
DU BEAUJOUR ; de quoi avons dressé procès verbal
en présence des dits Jean GIGON, Louis RICHARD,
et Louis NAUDEAU soussignés fors Louis RICHARD
qui ne le sait pas ; après que lecture leur a été
faite du contenu du présent procès verbal.

-----------

Nom : AMINTHE DU BEAU JOUR
Prénom : Marguerite
Date : 9 Juin 1814
Heure de découverte : minuit
Lieu de découverte : Porte
Découvert par : Jean GIGON, cultivateur
Noms des parrain et marraine, témoins : Louis RICHARD et Louis NAUDEAU
Description : bon linge
Documents laissés : papier avec nom et demande de baptème.
confiée à Marguerite MAUPION femme Pottier nourrice
GIGON Louise

Curiosités : Grossesse multiple
Jumeaux
Date et lieu :17 octobre 1781 à Angliers (86330), FRANCE
Union 1 :RENAULT Pierre(1781)
Notes :AD 86 1781/1792 page 6
pierre et François fils de Pierre Renault
GIGON Louise
( Veuve)

Curiosité : Enfant Exposé Découvreur
Date et lieu :13 mai 1783 à Angliers (86330), FRANCE
Union 1 :QUINQUENEAU René 
Notes :La p’tite Agnès, dans son panier, a été accrochée à la porte de la Veuve GIGON. Sa mère a frappé pour avertir, à quatre heures du matin, elle a réveillé la vieille. La vieille, rien ne lui fait peur, elle a ouvert sa porte, a mis le panier à l’abri, et a attendu le matin en berçant la p’tite. Peut-être qu’elle a appelé les voisins à l’aide, les CHIGNARD, Hyppolite et Jeanne.
Au p’tit matin, le panier est chez l’curé, qui baptise Agnès, et lui donne un surnom... Un surnom qui la distingue, un surnom qui raconte son histoire, un surnom, en rapport avec les circonstances de sa découverte. Un surnom qui la stigmatise aussi. Elle s’appelera Agnès de la feuillade de la porte. A moins que le curé ait voulu dire Feuillade ou La Porte, l’acte n’est pas très clair.
Dans les dépouillements de GE86, je n’ai retrouvé ni Agnès Feuillade, ni Agnès Laporte, ni Agnès de la Feuillade de la Porte.
Chez les CHIGNARD, on signe.
La femme GIGON est veuve, ne signe pas. Je ne connais pas son âge. Le décès de son mari est antérieur à 1778 (j’ai abandonné là les recherches), elle n’est donc pas nourrice, mais peut-être est-elle ou a-t-elle été sage-femme.
L’histoire que raconte cet acte est-elle vraiment celle que je viens d’écrire ? Derrière cette affaire de femmes, on pourrait très bien en imaginer d’autres...


Le treize mai 1783 a été baptisée Agnès qui parait née de la veille et a été trouvée à la porte de la veuve GIGON au village de Trion de cette paroisse par la dite veuve GIGON environ les quatre heures du matin ; a été parrain Hyppolite CHIGNARD et marraine Jeanne CHIGNARD qui ont signé, et pour distinguer le dit enfant lui a été donné le surnom de la feuillade de la porte."
Delepinay Curé d’Angliers. "


Source : AD 86 Angliers BMS 1781/1792 page 17/83
Nom : La Feuillade de la Porte
Prénom : Agnès
Date : 13 Mai 1783
Heure de découverte : 4H du matin
Lieu d’abandon : La porte de la maison de la veuve Gigon
Découvert par : Veuve Gigon
Noms des parrain et marraine, témoins : Hyppolite CHIGNARD et Jeanne CHIGNARD.
Description : Non
Documents écrits : Non
Confié à : ?

Relevé par Gloria Godard
Page 48 de 128
Page créée par Ancestrologie / CreationWeb le 29/04/2015 23:43:11