s Fiches individuelles
s
Page 58 de 128
JOUTEAU Michel

Curiosité : Anniversaire
Date et lieu :1764 à Champigny-le-Sec (86170), FRANCE
Notes :ADV Liaigues BMS 1752-1766 page 71
Mention de Michel Jouteau mort il y a 30 ans.
JOYAUX Pierre

Curiosités : Militaire
Mort au loin
Date et lieu :28 janvier 1848 à Saint-Savin (86310), FRANCE
Notes :Extrait Mortuaire de François JOYAUX de l’Hopital Militaire d’Oran (Acte n6)
François JOYAUX Chasseur à la 3ème Compagnie du 1er Bataillon du 6ème de Ligne
Matricules : n 13748 et 265
Né le 4 Avril 1822 à Antigny fils de François et Radégonde PESTé (NPMD 1822-1824 Vue 17 à Gauche)
Décédé à l’Hopital Militaire d’Oran le 28 Janvier 1846 suite de diarrhée chronique (NPMD 1844-1846 Vue 92 Droite)

Rien dans l’ANOM Algérie ORAN 1846 Acte de décès, ni Table Alphabétique puisque déclaré dans sa commune de résidence.

Relevé par Pierre Gomez GE86
JULIEN Pierre

Curiosités : Maladies
Peste
Date et lieu :6 août 1713 à Arçay (86200), FRANCE
Notes :Arçay BMS 1713/1732 page 4 droite.
Pierre Julien dit Constantin âgé de trente trois à quatre
ans est décédé à la Briandière après avoir reçu les
sacrements et a esté inhumé dans le cimetiière le dimanche
sixième aout mil sept cent treize je croy quil est mort de la
peste car il avit le visage très hideux et tout pourri.
Aubry.
LABBÉ Marthe

Curiosités : Faux saunier
Galères
Date et lieu :23 janvier 1727 à Arçay (86200), FRANCE
Notes :Marthe Labbé femme du nommé Le Coin (en marge son nom estait Pierre Robert)
absent de ce païs depuis plus de trente ans et son évasion
causée par la.... et trafic de sel qui le fit condamner
aux peines de galère dont il fut tiré pour servir le roy
dans ses armées et dont on n’a jamais pu savoi de nouvelles
quelques perquisitions qu’on en ai pu faire est décédée
subitement et a esté inhumée dans le cimetière de la paroisse
le jeudy vingt trois janvier mil sept cent vingt sept
elle pouvait être agée de cinquante cinq ou six ans et a demeuré au Renton et pas dejeu
AD 86 Arçay 1712/1732 page 74
LA CHEZE Pierre

Curiosité : Accident
Date et lieu :19 juin 1684 à Genouillé (86250), FRANCE
Notes :"Le dix neuvième jour de juin mil six cent quatre vingt quatre, nous avons enterré, au cimetière de Genouillé, Pierre La Cheze, valet à Louis Pelin, laboureur, lequel est tombé d’un cerisier et s’est tué, du village de La Combe, en présence de Léonard Grange, Thomas Morichault, Pierre Grangé, Jacques Vriet et autres qui ont déclaré ne savoir signer, hors les soussignés, fait par nous prêtre curé de St Clémentin, soussigné, le jour et an susdit." signé G. COLLET.
-----------
Genouillé, BMS 1679-1685, p.74/100
-----------
Relevés GE86
LA FEUILLADE de LA PORTE Agnès

Curiosité : Enfant Exposé
Date et lieu :13 mai 1783 à Angliers (86330), FRANCE
Notes :La p’tite Agnès, dans son panier, a été accrochée à la porte de la Veuve GIGON. Sa mère a frappé pour avertir, à quatre heures du matin, elle a réveillé la vieille. La vieille, rien ne lui fait peur, elle a ouvert sa porte, a mis le panier à l’abri, et a attendu le matin en berçant la p’tite. Peut-être qu’elle a appelé les voisins à l’aide, les CHIGNARD, Hyppolite et Jeanne.
Au p’tit matin, le panier est chez l’curé, qui baptise Agnès, et lui donne un surnom... Un surnom qui la distingue, un surnom qui raconte son histoire, un surnom, en rapport avec les circonstances de sa découverte. Un surnom qui la stigmatise aussi. Elle s’appelera Agnès de la feuillade de la porte. A moins que le curé ait voulu dire Feuillade ou La Porte, l’acte n’est pas très clair.
Dans les dépouillements de GE86, je n’ai retrouvé ni Agnès Feuillade, ni Agnès Laporte, ni Agnès de la Feuillade de la Porte.
Chez les CHIGNARD, on signe.
La femme GIGON est veuve, ne signe pas. Je ne connais pas son âge. Le décès de son mari est antérieur à 1778 (j’ai abandonné là les recherches), elle n’est donc pas nourrice, mais peut-être est-elle ou a-t-elle été sage-femme.
L’histoire que raconte cet acte est-elle vraiment celle que je viens d’écrire ? Derrière cette affaire de femmes, on pourrait très bien en imaginer d’autres...


Le treize mai 1783 a été baptisée Agnès qui parait née de la veille et a été trouvée à la porte de la veuve GIGON au village de Trion de cette paroisse par la dite veuve GIGON environ les quatre heures du matin ; a été parrain Hyppolite CHIGNARD et marraine Jeanne CHIGNARD qui ont signé, et pour distinguer le dit enfant lui a été donné le surnom de la feuillade de la porte."
Delepinay Curé d’Angliers. "


Source : AD 86 Angliers BMS 1781/1792 page 17/83
Nom : La Feuillade de la Porte
Prénom : Agnès
Date : 13 Mai 1783
Heure de découverte : 4H du matin
Lieu d’abandon : La porte de la maison de la veuve Gigon
Découvert par : Veuve Gigon
Noms des parrain et marraine, témoins : Hyppolite CHIGNARD et Jeanne CHIGNARD.
Description : Non
Documents écrits : Non
Confié à : ?

Relevé par Gloria Godard
LAJOYE Jacques

Curiosité : Enfant En nourrice
Date et lieu :1785 à Charroux (86250), FRANCE
Notes :enfant mort en nourrice : Jacques Lajoye, enfant de 5 mois environ, fils de Charles Lajoye de la paroisse de St Nicolas de Servais, le dit enfant décédé ici chez la nommée Thomas oú il était en nourrice. Ont été présents, Charles Lajoye, son père et Jean Huguet qui n’ont signé.
AD 86 Charroux 1785 page 83
LA LIBERTÉ Jean

Curiosité : Enfant Exposé
Date et lieu :21 février 1798 à Angliers (86330), FRANCE
Notes :
Aujourd’hui douze ventôse sixième année républicaine s’est présenté
le secrétaire de l’administration de ce canton qui m’a remis un procès verbal
d’un enfant trouvé dont la teneur suit.

Aujourd’hui trois ventôts deux heures du matin de l’an sixième de la république
française une et indivisible, nous Casimir Aubin assesseur du juge de paix du canton
de Martaizé, département de la Vienne, faisant pour empêchement dudit juge
de paix, étant instruit par les citoyesns Jean PONCET agent et Urbain PATRI adjoint de
la commune d’Angliers, que Marie Anne BUSSEREAU femme de Jacques LEGER ; Renée
LAURIN veuve de Jacques DUPUIS et jacques DUPUIS son fils venaient à l’instant de
trouver un enfant naissant exposé à la porte de la maison du dit Jacques Léger;
sommes transportés à la maison susdite accompagné dudit citoyen PATRI, oú
étant arrivés, les dites femmes LEGER et DUPUIS nous ont dit et déclaré qu’en arrivant
de la veillette qui se tient ordinairement dans la maison de François Léger l’ainé, que
la dite Marie Anne BUSSEREAU femme LEGER voulant ouvrir sa porte de chambre,
avait trouvé entre la dite porte de chambre et une fausse demie-porte, un panier d’osier
dans lequel était un enfant naissant, ce voyant, avait appelé la dite Renée LAURIN
veuve DUPUIS et Jacques DUPUIS son fils, et ayant reconnu que le dit panier conte-
-nait un enfant naissant, ont pris le parti d’avertir les dits citoyens PATRI et PONCET
lesquels nous ont instruit de la dite exposition ainsi qu’il est dit ci-dessus.

En conséquence avons ordonné aux dites femmes LEGER et LAURIN ainsi qu’à
Jacques DUPUIS de nous déclarer s’ils n’avaient point quelque connaissance de
la dite exposition du dit enfant, lesquels nous ont dit et affirmé qu’ils n’en avaient
aucune et qu’ils n’avaient vu ni entendu personne.

A l’instant avons requis les dites femmes de démailloter l’enfant qui
était emmailloté de trois langes d’étamine gris-fer presque usés, deux mayseaux
a demi usés, une chemise garnie de mousseline et une petite camisolle de serge blanche
a demi usée ; le dit enfant étant démailloté, avont reconnu que c’était un garçon qui
ne paraissait avoir que très peu de jours ; et comme la dite femme LEGER est nourrice
dans ce moment, l’avons priée au nom de l’humanité de vouloir bien donner la nourriture
et d’autres soins nécessaires à la vie dudit enfant, jusqu’à ce que l’administration
municipale de ce canton ait pourvu tant à la subsistance et enregistrement
dudit enfant. Ladite Femme LEGER à l’instant nous a promis de s’en acquitter avec fidélité.
Fait et arrêté le présent en présence du dit PONCET agent et PATRi
adjoint sous signé les jour et heure que dessus minutte signée par
PATRI adjoint, PONCET agent pour copie conforme BuZET.
Et de suite, comme agent national de cette commune, j’ai
au dit enfant énoncé dans le procès verbal énoncé de l’autre part
le nom de Jean LA LBERTE.
PONCET.

Source : AD 86 Angliers NMD 1793/1801 page 94/134.
Nom : Liberté
Prénom :Jean
Date : 12 Ventose An 6.
Heure de découverte : 2H du matin
Lieu de découverte :Porte de la maison de Jacques LEGER
Découvert par: Marie Anne BUSSEREAU, nourrice
Noms des parrain et marraine :
Description : linge usé
Documents laissés : non
Confié à Marie Anne BUSSEREAU femme LEGER
LAMBERT Françoise

Curiosité : Enfant Exposé protagoniste
Date et lieu :6 septembre 1785 à Angliers (86330), FRANCE
Notes :Le château d’Angliers est-il si beau qu’on le qualifie de palais ? Il faudra que j’aille voir ça de près.
C’est à sa porte qu’on accroche le panier contenant le petit François.
Jacques DUPUIS y est sans doute logé, il y travaille probablement. Il découvre l’enfant à minuit.
La mère du nouveau-né sait écrire ou bien elle a trouvé de l’aide. Une trace est laissée, un nom, un moyen peut-être de retrouver ce petit, de le regarder grandir de loin.
Peut être une précaution, afin qu’il échappe à l’éponyme, lui qui sera encore un petit rescapé de la porte...
Le curé mentionne et respecte l’indication. Le petit François, s’appelera VERON.
Urbain PATRI est son parrain, il signe, nous aurons l’occasion de le retrouver. Françoise LAMBERT est sa marraine, elle ne sait pas signer.


"Le vingt six septembre 1785 a été baptisé François qui parait né de la veille et a été trouvé par Jacques DUPUIS sous signé à la porte du palais d’Angliers environ les minuit, et pour distinguer le
dit enfant lui a été donné le surnom de VERON d’après l’indication donnée sur une carte trouvée sur
l’enfant. A été parrain Urbain PATRI sous signé et marraine Françoise LAMBERT
qui a déclaré ne savoir signer, de ce enquise.
Delepinay curé d’Angliers.

Source : AD 86 1781/1792 page 34/ 83
Nom : VERON
Prénom : François
Date : 6 septembre 1785
Heure de découverte : Minuit
Lieu de découverte : La porte du chateau
Découvert par : Jacques DUPUIS
Noms des parrain et marraine : PATRI Urbain et LAMBERT Françoise
Description : Non
Documents laissés : Une carte avec un nom.
LAMBERTON Femme

Date et lieu :18 janvier 1774 à Bonneuil-les-mauges (85)
Notes :Triplés à Bonneuil-les-Mauges, et centenaire ailleurs.

On écrivoit du Haut-Poitou, le 18 janvier, qu’une jeune femme, nommée Lamberton, de la paroisse de Bonneuil-les-Mauges, étoit accouchée de trois garçons, dont deux vivoient
ADP - n 6 du 10/02/1774, p. 24
LAMBERTON PIERRE

Curiosités : Z-C-66
chasseur de loup
Date et lieu :février 1770 à Poitiers (86000), FRANCE
Notes :Un loup
Source ADV C66
LAMI Marie

Curiosités : Grossesse multiple
Jumeaux
Date et lieu :12 avril 1822 à Saint-Martin-l’Ars (86350), FRANCE
Notes :Le 12 avril 1822( vue 102) naissances de Baptiste et de Pierre COUADIER à Saint Martin l’Ars fils de François COUADIER et de Marie LAMI.
Baptiste décède 3 jours plus tard vue 75 (1813-1842) à SMl’ARS .

Relevés GE86.
Page 58 de 128
Page créée par Ancestrologie / CreationWeb le 29/04/2015 23:43:13