s Fiches individuelles
s
Page 86 de 128
ROYER Jean

Curiosités : Soldat
Exécution
Date et lieu :29 juillet 1645 à Dangé-Saint-Romain (86220), FRANCE
Notes :
"le 29me jour de juillet 1645 Jean Royer soldat dans le régiment de Mr le comte de Palluau gouverneur de Niort, et lequel m’a dit être natif du bourg du Poiron près Talmont, a été passé par les armes dans le champ qui est vis à vis du pré de la rivière, de l’autre côté du chemin qui va de ce bourg au Port de Pile; et ce par le jugement des capitaines qui conduisent ledit régiment, pour avoir été ... et convaincu d’être déserteur d’armée, et pour avoir persuadé à d’autres de faire mêmes choses; et a été enterré dans le semetière de la paroisse, ayant au préalable reçu le sacrement de pénitence"

Dangé - S 1640-1667 vue 8
Relevés GE86
ROYER Jean

Curiosités : Z-C-66
chasseur de loup
Date et lieu :1787 à Leugny (86220), FRANCE
ROYER Jean Aymé

Date et lieu :1 mai 1785 à Vouneuil-sous-Biard (86580), FRANCE
Union 1 :BOUDRET Marie(1785)
Notes :La naissance qui eut lieu à Vouneuil sous Biard, le 1er Mai 1785 mérita les honneurs de la presse !
Et pour cause :
La femme du nommé Royer, habitant de cette paroisse, accoucha, la nuit du 30 avril au premier de ce mois, de trois filles. Comme cette femme était devenue monstrueuse pendant la grossesse, on fit appeler M. le Curé, dont le zèle et la Charité sont connus, qui s’empressa de lui procurer tous les secours nécessaires à son état. Il se retira, la croyant totalement hors de danger; mais le lendemain, premier du présent, elle accoucha d’une quatrième fille, qui mourut en naissant. Les trois autres filles sont mortes, mais la mère est très bien pour son état.

A l’examen des registres :

Une première enfant décède très peu de temps après sa naissance.
"Le premier May 1785 a été inhumée une fille jumelle troisième née de ce jour en ce bourg, et décédée après avoir été ondoyée par moi soussigné en la maison de sa naissance, fille de Jean Rémy Royer journalier et de Marie Boudret son épouse et ce en présence du dit père, de Catherine Roy matrone, André Aymé Royé, lesquels ont déclaré ne savoir signer..."

Deux autres sont baptisées ce jour-là. Elles décèderont le 3 Mai.

"Le premier May 1785 ont été célébrées les cérémonies du baptème à Catherine et Louise nées de ce jour en ce bourg, qui ont été ondoyées en la maison au moment de leur naissance par moy soussigné. Filles jumelles troisième de Jean Rémy Royer et de Marie Boudret son épouse. Catherine a eu pour parrain Jean Royer aïeul et pour marrainne, Catherine Royer grand-tante. Louise a eu pour parrain Antoine Rouillon cousin et pour marrainne Louise Boudret cousine germaine, lesquels ont déclaré ne savoir signer ... En marge, inhumées le 3 de ce mois. "

--------------------------

L’illustration :
Lulu Archive : Ni une, ni deux
SALO Domestique

Curiosités : Z-C-66
chasseur de loup
Date et lieu :7 août 1770 à Poitiers (86000), FRANCE
Notes :3 Loups
ADV C66
-----------

SAPIN Jacques

Curiosité : Crime
Date et lieu :25 janvier 1630 à Chiré-en-Montreuil (86190), FRANCE
Notes :Chiré-en-Montreuil-S-1618-1641
(vue 3)
le xxv janvier 1630 a esté enterré au cimetiere de ceste eglise Jacques
SAPIN qui le jour precedant fut tué et assomé au cimetiere d’Ayron par
aulcun des habitants dud(ict) lieu

Relevé par T. Peronnet GE86
SAUNIER François

Curiosités : VIP
Maladies
vie locale
Inhumé dans l’église
Epidémie
Date et lieu :2 novembre 1702 à Arçay (86200), FRANCE
Notes :Maistre François Saunier Sieur de la Riviière agé de soixante
treize ans homme de grande vertu et d’une piété exemplaire
qui donna l’an passé vingt un ecéu pour les vitraux enduits
et blanchis de la nef de l’église est décédé après avoir reçu les
sacrements de l’église et a esté inhumé dans le cimetière de la
paroisse vis à vis de l’épitaphe à un pied et demy de la muraille
de la chapelle de tous les Saints oú elle est enchassée Le vingt
deuxième novembre mil sept cent deux
Aubry
En marge : mort de la dissenterie
AD 86 Arçay BMS 1693/1702 page 59
SAUQUET Renée

Curiosité : Naissance Multiple
Date et lieu :7 août 1698 à Saint-Martin-de-Saint-Maixent (79400), FRANCE
Notes :nous avons trouvé la naissance de jumeaux à 19 jours d’intervalle,
il s’agit des enfants du couple Vincent MARTIN Renée SAUQUET à
Saint-Martin-de-Saint-Maixent :
baptême de Françoise le 7 août 1698, née ce jour, vue 139/145
baptême de Pierre le 31 août 1698, né le 26 août, vue 140/145
pas de décès les jours suivants, et la mère a eu deux autres enfants par
la suite

il s’agit bien du registre original avec les signatures, pas d’un recopiage
il y a plusieurs actes entre les deux baptêmes qui se suivent
chronologiquement
il s’agit d’une famille catholique qui faisait baptiser ses enfants
sitôt la naissance,
donc tout concorde pour qu’il s’agisse bien de la naissance de jumeaux à
19 jours d’intervalle,

Relevé par Elisa et Guy GE86

Hypothèses :
- Naissance décallée de jumeaux
- Fausse parentalité attribuée par le curé ou par la famille pour masquer un accouchement clandestin
- Erreur du curé qui enregistre le baptème du 31 en laissant libre l’espace de l’identité des parents qu’il remplit en se trompant un peu plus tard...
SAUVERRE Renée

Curiosité : Centenaire
Date et lieu :2 avril 1673 à Vernoux-sur-Boutonne (79170), FRANCE
Notes :
BMS-1651-1673-Vernoux-sur-Boutonne(79)-vue 87

ledit jour vingt deuxiesme avril 1673 est decedée Renée SAUVERRE vefve de
desfunct Pierre GĀCON agée de plus de cent ans et a esté inhumée le
lendemain en cimetière de Vernou issue des vespres en presence de la majeure
part des habitants et de Louis et Pierre GĀCON ses enfants de Jean CART et
Jean FLEURY ses petits fils encore de Jean PROUST Guillaume RIDET Jacques
COYAUD Pierre BERNARD amis qui ne scavent signer par moy RIOU curé de Vernou

Jean CART se marie avec Suzanne BOUREAU fille de Jean et de Marie GACON le
03-10-1660 à Vernoux, mariage double avec Jacques (fils de + François
DALENçON et Jacquette GAVALLE) et Marguerite (fille de + Pierre GAĀCON et de
Renée SAUVERRE) veuve Thomas FLEURY. Jean FLEURY étant le fils de Marguerite
GASCON et de + Thomas FLEURY.

Sur la vue suivante on a le décès de Pierre GASCON 46 ans le 25-11-1673,
Louis GASCON frère Pierre BODIN beau frère Pierre GASCON fils Pierre BODIN
et Jean FLEURY neveux. Vue 91 il y a le décès de Jacques DALENçON
charpentier enterré dans la sépulture de Thomas FLEURY, il est mari de Marie
GASCON en présence de Pierre BODIN beau-frère.

Son fils est enterré quelques mois après elle et il est âgé de 46 ans, si
elle est centeniaie, il est né l’année des 54 ans de sa mère au moins. C’est
peu vraisemblable, on doit avoir une fausse centenaire. A
Vernoux-sur-Boutonne l’âge au décès est en général sur.

Cryptus Anonymus GE86
SAUZEAU REné

Curiosité : Mort violente
Date et lieu :30 novembre 1729 à Rouillé (86480), FRANCE
Notes :Le trentième jour de novembre mil sept cent vingt
neuf a été inhumé dans le cimetière René Sauzeau âgé de
quinze ans qui a été trouvé mort et pendu à un arbre
sur le chemin qui va de Pamproux à Curzay ledit enterrement
fait en présence de René Sauzeau son père et Pierre
Sauzeau et Marie Sauzeau son frère et sa soeur et autres
qui ont déclaré ne scavoir signer et de ce enquis par moy
DORVAU curé de Rouillé

Ce pauvre jeune homme est neveu de Pierre SAUZEAU X Magdelaine QUINTARD
Sa mère (non citée, peut-être déjà décédée) est Marie AUMONIER.
------------
Source : Rouillé BMS 1724-1733 p. 57/113
-----------
Relevés GE86

SAVIN Marie

Curiosités : Accident
Grêle
Orage
Date et lieu :6 août 1684 à Saint-Coutant (79120), FRANCE
Notes :St-Coutant(79)-BMS-1680-1761-vue 45 (sur le régistre 1681-1729 c’est une
copie de la photo)

"Marie SAVIN femme de Daniel BUGEAU agée de 38 ans
"ou env(iron) a este ceiourdhuy 6° aoust 1684 inhumée
"en mond(ict) cimetire icelle aiant este estoufée et tuée par
"un eclat de tonaire tombé sur sa teste p(rse)nt aud(ict)
"enterrement le(dict) BUGEAU Jacques RICARD Daniel COURRIAULT
"et autres qui ne scavent signer de ce enquis
SAVINEAU

Curiosité :1693 Crime
Date et lieu :2 mars 1693 à Payré (86700), FRANCE
Notes :+ à Payré (86) le 02/03/1693 BMS 1681 - 1695 page 95
de SAVINEAU Pierre (M) † d’un coup de fusil 22 ans
- Fs de SAVINEAU
SENNEGON Jeanne
( nourrice)

Curiosités : Enfant Exposé protagoniste
Nourrice
Date et lieu :9 novembre 1801 à Angliers (86330), FRANCE
Notes :C’est Henri Joseph REGNIER, le tailleur qui se précipite lorsqu’on heurte à sa porte. Habitude ? Il y trouve cette nuit de novembre un panier accroché, qu’il s’empresse de mettre à l’abri. Une fois de plus cette porte n’a pas été choisie au hasard, la femme du tailleur est nourrice.
Emmaillotée dans un oreiller sans souille (sans taie), la layette du nouveau-né est en toile d’indienne. La toile d’indienne est une étoffe imprimée aux couleurs gaies, qui commence à devenir à la mode. Ce détail en dit long sur l’enfant perdu, comme le petit mot qui l’accompagne et lui donne un nom : Florence OLIMPE.
Quel joli nom, quelle élégance ! OLYMPE en écho à Madame De Gouge la révolutionnaire ? OLIMPE pour signifier que si les choses changeaient aussi pour les femmes, un peu plus vite, un peu vraiment, les paniers ne s’empliraient pas des fruits de l’amour ?

L’abandon est de tous les milieux sociaux, de tous les désespoirs...
Jeanne SENNEGON la femme du tailleur est chargée d’alimenter Florence et Joseph son époux de s’organiser pour l’amener à l’hospice de Loudun, après qu’il ait été enregistré à la mairie.


Aujourd’hui dix huitième jour de Brumaire, dixième
année républicaine, pardevant moi Jean PONCET adjoint
de cette commune, faisant dans l’absence du maire les
fonctions d’officier public de l’état civil, sous signé est
comparu en la maison commune le citoyen Louis NAUDEAU
assesseur de la justice de Paix de Martaizé, faisant pour l’em
pêchement du juge de paix du dit Martaizé, le dit NAUDEAU
demeurant au bourg d’angliers, lequel assisté des citoyens
Casimir AUBIN marchand et Jean NAUDEAU cultivateur demeurant
au dit bourg d’Angliers, m’a déclaré qu’ayant été informé
qu’un enfant était exposé au bourg susdit, il s’était transporté
sur le lieu et y avait rédigé le procès verbal dont la teneur suit.

Le dix huit Brumaire an dix de la république
française une et indivisible, nous Louis NAUDEAU assesseur
de la justice de paix de Martaizé, faisant pour l’empê-
-chement du juge de paix, ayant été informé par Henri
Joseph REGNIER tailleur d’habits demeurant au bourg d’Angliers
qu’hier au soir environ minuit on avait heurté à sa porte
qu’y étant accouru, il avait trouvé un enfant emmailloté et sur
le champ il l’avait entré dans sa maison. En conséquence,
nous assesseur susdit faisant comme dit est, sommes en
présence des citoyens Casimir AUBIN marchand et Jean
NAUDEAU cultivateur demeurant au bourg dudit Angliers
transporté au domicile dudit REGNIER ou étant dans la
principale chambre en présence desdits témoins, le dit REGNIER
nous a présenté un enfant lequel nous a paru avoir très peu d’age,
être emmailloté d’un oreillé
sans souille, d’un petit mouchoir d’indienne
brune, une coulisse d’indienne fond blanc, d’une petite
brassière en serge brune et de trois petites chemises ; lequel
enfant a été reconnu être féminin que le besoin d’aliments
nécessaires au dit enfant, avons engagé la citoyenne Jeanne
SENNEGON femme REGNIER, nourrice, d’alimenter provisoirement
l’enfant jusqu’à ce qu’on y ait pourvu autrement. Ordonnons
au dit REGNIER de transporter ou faire transporter icelui
enfant à l’hospice de ville de Loudun, et que préalablement
il le fasse enregistrer sur le registre de naissances de la
commune d’Angliers.

Fait et arrêté en présence des dits témoins, du dit REGNIER et
sa femmme, les jours et an que dessus, et ont tous les témoins
déclaré ne savoir signer, de ce enquis, fors le sous signé.
Signé en la minute, NAUDEAU assesseur, AUBIN.

D’après la lecture de ce procès verbal que les dits Casimir
AUBIN et Jean NAUDEAU ont déclaré être conforme à la vérité,
et la représentation qui m’a été faite de l’enfant qui y est
désigné, j’ai en conformité de l’écrit trouvé sur ledit enfant,
par lequel écrit on parait désirer que cet enfant soit nommé
Olimpe, donné à icelui enfant le nom d’OLIMPE et le prénom
de Florence, et j’ai rédigé en vertu des pouvoirs qui me sont délégués
le présent acte que le citoyen NAUDEAU assesseur du juge de paix a
signé avec moi ainsi que le dit citoyen AUBIN, le citoyen Jean
NAUDEAU ayant déclaré ne savoir signer.


Nom : OLYMPE
Prénom : Florence
Date : 9 novembre 1801
Heure de découverte : minuit
Lieu de découverte : Porte
découvert par : Henri-Joseph REGNIER tailleur d’habits
Noms des parrain et marraine, témoins : Casimir AUBIN marchand et Jean NAUDEAU cultivateur
Description :bon linge
Documents laissés : oui avec indication de nom et prénom
Confié à Jeanne SENNEGON femme REGNIER, nourrice
Page 86 de 128
Page créée par Ancestrologie / CreationWeb le 29/04/2015 23:43:17